Portrait-2-Sarah.jpg

Pourquoi as-tu accepté de suivre Nathan dans cette aventure ? 

Nathan aime bien rigoler et franchement, on ne le voit pas très souvent sérieux ! Et lorsqu'il nous a dit que c'était une question de vie ou de mort, il n'était pas comme d'habitude, il avait un ton tellement grave que ça m'a vraiment interpellée.

Franchement, tu ne t'es pas dit que c'était de la folie ?

Bizarrement non. Sur le moment, je n'ai pas trop réfléchi aux conséquences. Je ne me suis pas dit que c'était de la folie, ni même dangereux. J'étais vraiment intriguée à la fois par son histoire et par le livre de Ver. Et puis, folie ou pas, c'est la famille, on est solidaires, c'est comme ça !

Qu'est-ce qui t'a le plus marqué durant cette aventure ? 

Je crois que je n'oublierai jamais l'embarras de Pierre lorsqu'il a dit qu'il ne savait pas lire. Cela m'a vraiment sensibilisé à cette question. Je sais qu'il y a encore beaucoup d'enfants dans le monde qui ne peuvent pas aller à l'école car ils doivent travailler et ça me rend très triste. Il faut se mobiliser pour changer les choses. Depuis cette aventure, je m'intéresse à ce que fait l'UNICEF pour les enfants partout dans le monde.